Logo TL Nancray

Tennis - Interclubs +35 ans : Nancray attend la suite - Est Républicain

Article complet de l'Est républicain du 07/12/2016

 

Le Tennis Loisirs Nancray n’avait plus qu’à finir le travail, dimanche. Encore restait-il à dompter les Belfortains pour remporter un deuxième titre d’affilée de champion de Franche-Comté +35 ans.

L’ASMB, venue sans Bruno Breistroff (2/6), a plié (4-0) face à Nicolas Guillaume (2/6), Leslie Demiliani (3/6), Cédric Myotte-Duquet (15/2) et Laurent Piquard (15/2). On ajoutera que Yann Louchet (15/2) et Georges Robin (15/3) ont aussi pris part à l’aventure.

Les regards nancréens sont désormais tournés vers la phase préliminaire du championnat de France, qui débutera le 22 janvier face à un adversaire encore indéterminé. L’an passé, le TLN avait chuté d’entrée contre Talant (2-3). Avec une circonstance atténuante : l’absence de Nicolas Guillaume, victime d’un accident domestique durant les fêtes de fin d’année qui lui a valu une opération de l’épaule droite. « Il est interdit de vacances », sourit Leslie Demiliani. « L’objectif sera d’aller chercher deux ou trois victoires. Après, quand tu arrives en huitièmes de finale face à des équipes qui alignent des joueurs payés, tu ne peux pas faire grand-chose… » Pour la petite histoire, Aix-en-Provence, champion de France 2016, comptait dans ses rangs Arnaud Clément, ex-10e mondial et désormais -15.

Nicolas Guillaume est rétabli

Avant de se projeter, Leslie Demiliani (ex-43e français) se satisfait du retour en forme de son pote Nicolas Guillaume. L’ancien -30 retrouve des sensations. « Au lieu de servir à 190 km/h, il ne sert qu’à 160. Mais il te neutralise, il trouve les coins et derrière, c’est compliqué. Surtout que du fond (du court), il est monstrueux… », argumente Demiliani. Pour le prof nancréen, il n’y a guère de doute : « Sur un match, tu sens que ‘‘Nico’’ peut être très fort. À -2/6 ou -4/6, c’est faisable. À -15, il faut voir… »

Le TLN ne dispose cependant d’aucune marge. « Derrière, on sait que c’est difficile. Nos numéros 3 et 4 risquent de jouer à 4/6 ou 5/6 », pressent Leslie Demiliani. Mais tant que les deux atouts maîtres du club apporteront leur contribution - et leurs points - en simple et en double, Nancray aura la garantie de poursuivre sa route…

Publié le 07/12/2016

Newsletter


Recevez par email notre lettre d'information.

Partenaires


Fédération Francaise de Tennis Tennis logo Ligue de tennis Franche Comté